ALEXIS CARDENAS & RECOVECO

ALEXIS CARDENAS & RECOVECO

Alexis CARDENAS – violon  

Leonidas RONDON – cuatro

Nelson GOMEZ – guitarrón

Francisco GONZALEZ – guitare 

ALEXIS CARDENAS & RECOVECO

Recoveco, mot espagnol très prisé par les hommes de lettres comme métaphore, décrit un petit sentier aux détours imprévisibles ou un recoin peu visible dans une vieille maison. Il désigne également l’artifice ou subterfuge utilisé par quelqu’un pour arriver à une fin. C’est aussi le nom avec lequel le compositeur et mandoliniste vénézuélien Cristóbal Soto a baptisé cet ensemble, créé à Paris en 1996 par lui-même, le violoniste vénézuélien Alexis Cárdenas, le bassiste et compositeur  colombien Nelson Gómez et le guitariste et compositeur colombien Francisco González. 

RECOVECO devenait ainsi le sigle de la rencontre musicale entre le Venezuela et la Colombie. Depuis lors, les artistes faisant partie de l’ensemble Recoveco sillonnent le monde pour jouer leur musique si particulière où cohabitent allégrement la subtilité des techniques instrumentales académiques, la virtuosité qui jaillit librement de leurs improvisations et la sensualité inhérente aux airs traditionnels de l’Amérique latine.

 

Ce fut l’amour de la musique mexicaine qui nous a réunis. Nous avions formé un groupe de « Mariachis » et Alexis Cárdenas, à son arrivée à Paris, vint nous trouver pour jouer en tant que violoniste. Je me souviens de ce jeune homme très sérieux, réservé, doté d’un talent musical hors du commun, et d’une capacité d’analyse et de réflexion digne d’une vieille âme. Il venait d’arriver du Venezuela, après avoir passé quelques années à la Julliard School de New York. Notre rencontre en 1995 nous conduisit, quelques mois plus tard, à former un duo (guitare – violon) afin de promouvoir la musique populaire instrumentale de Colombie et du Venezuela. Notre projet dura seulement quelques semaines car, en croisant mon inséparable ami de Manizales, Nelson Gómez (nous nous connaissons depuis la maternelle), lors d’une de ces interminables nuits parisiennes où l’on refait le monde tout en jouant de la musique et en buvant du vin, nous décidâmes de former un trio instrumental, en y intégrant le guitarrón mexicain. Quelques mois plus tard, nous nous préparions pour notre premier concert à l’ambassade de Colombie, à l’occasion de la sortie du livre « Condamné à vivre » de l’écrivain colombien Germán Santamaría, basé sur la tragédie de Armero. Quatre jours avant cet événement, le compositeur et instrumentiste vénézuélien Cristóbal Soto, fondateur, entre autres, du célèbre groupe Gurrufío, attendait son avion à Caracas en provenance de Bogotá, pour se rendre à Paris, où il retournait vivre après de nombreuses années d’absence. A bord de l’avion, il entama une conversation avec son voisin qui lui dit être colombien et écrivain. A son tour, Cristóbal lui raconta qu’il était vénézuélien et musicien. Germán Santamaría, ajouta qu’il allait présenter son livre à l’ambassade de Colombie et qu’un concert était prévu avec un jeune violoniste vénézuélien. « Comment s’appelle-t ‘il? » demanda Cristóbal, « Alexis Cárdenas » lui répondit Germán Santamaría. « Je le connais! » s’exclama Cristóbal. Et d’ajouter « Este 

cajarito toca mucho » (Ce gosse joue comme un dieu). En arrivant à Paris, Cristóbal, que je connaissais pour l’avoir souvent croisé lors de ses tournées en France, m’appela afin de me faire découvrir, dans mon ambassade, le jeune violoniste le plus talentueux du Venezuela. Alors je lui dis: « Imagine-toi, Cristóbal, que ce génie joue avec moi, donc c’est moi qui t’invite à écouter notre trio! ». « Je peux jouer avec vous? » me demanda alors Cristóbal. « Ouiii, bien sûr! » répondis-je. Le jour suivant, nous commençâmes à répéter notre répertoire colombo-vénézuélien, et Cristóbal suggéra d’y ajouter des choros brésiliens. Nous donnâmes notre premier concert, et ainsi naquit Recoveco, nom choisi par Cristóbal Soto. Ce nom, au-delà de sa signification littéraire, veut aussi dire REnCOntre VEnezuela Colombie.

Francisco GONZALEZ

world music

Infos

  • 14 septembre 2022
  • mercredi, 20:00 à 22:00

Contact event manager

1 2 3 4

  • Tarif normal

    23 €