AMEL BRAHIM-DJELLOUL – LES CHEMINS QUI MONTENT

AMEL BRAHIM-DJELLOUL – LES CHEMINS QUI MONTENT

Amel Brahim-Djelloul, soprano
Misja Fitzgerald Michel, guitare
Rachid Brahim-Djelloul, violon et alto
Adrien Espinouze, ney
Dahmane Khalfa, percussions

Après le succès immédiat de ses deux reprises d’Idir pendant le confinement (plus de 150k vues sur Youtube), et l’accueil chaleureux qu’avait réservé son public à l’album puis à la tournée Souvenirs d’Al Andalus en 2008, la soprano Amel Brahim-Djelloul souhaite rendre hommage à la musique de son pays natal et prépare un album consacré aux chants de Kabylie.

Souhaitant partager cette expérience unique et ce regard d’une artiste lyrique sur une culture et une musique qui l’ont aussi accompagnée depuis son enfance, elle s’est entourée de musiciens mêlant traditions occidentale et orientale.

Au fil des arrangements de Thomas Keck, elle a à cœur de prêter sa voix aux plus belles chansons d’Idir, de Djamel Allam, de Djurdjura ou de Taos Amrouche.

Les compositions de Thomas Keck sur des textes du poète Rezki Rabia donnent vie à des créations originales reflétant toute la richesse de la langue et de la culture berbère.

Le titre de l’Album « Les chemins qui montent » évoque le troisième roman de Mouloud Feraoun publié en 1957. Mouloud Feraoun (1913-1962) est un des grands écrivains d’origine kabyle qui a su, au travers de son écriture, décrire la dure vie en Kabylie à son époque.

world music

Infos

  • 14 octobre 2022
  • vendredi, 20:00 à 22:00

Contact event manager

1 2 3 4

  • Tarif normal

    25 €
  • Tarif réduit

    -25 ans, sans emploi

    15 €