SAINT AUGUSTIN ET LA DÉCOUVERTE DE L’INTÉRIORITÉ

SAINT AUGUSTIN ET LA DÉCOUVERTE DE L’INTÉRIORITÉ

Par MARTIN LEGROS

UNE PETITE HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE EN SEPT ÉPISODES

  • 3eme séance : Saint Augustin et la découverte de l’intériorité

En partenariat avec PHILOSOPHIE MAGAZINE.

Sept lectures participatives de petits extraits décisifs des grands textes de l’histoire de la philosophie, de Platon à Hannah Arendt, accompagnés de musique improvisée. Pour se coltiner en direct et de manière vivante aux grands moments de la philosophie.  

Après une courte introduction qui présente le philosophe et l’œuvre du jour, on lit ensemble, ligne à ligne, le texte en essayant d’en comprendre les articulations fondamentales mais aussi les questions qu’il soulève. Tout au long de la séance, Martin Legros incite le public à réagir au texte pour en interroger le sens. 

 

Philosophe et journaliste, Martin Legros est rédacteur en chef de Philosophie magazine et de Philomag.com. Il est l’auteur de Pantopie (Le Pommier), entretiens avec Michel Serres et de Que faire ? Dialogue entre Alain Badiou et Marcel Gauchet (Philosophie magazine Editions), il dirige la collection 20 Penseurs (Philosophie magazine Editeur). 

 

PROGRAMME 2022 -2023 :

  • 1er séance (4/10/2022) : Platon. L’allégorie de la caverne ou la découverte du monde des idées. 
  • 2eme séance (29/11/2022) : Aristote, L’homme est un animal politique 
  • 3eme séance (13/12/2022) : Saint Augustin et la découverte de l’intériorité
  • 4e séance (10/1/2023) : Descartes, « Je pense donc je suis ». 
  • 5e séance  (7/2/2023) : Rousseau et la différence entre l’homme et l’animal
  • 6e séance (7/3/2023) : Emmanuel Kant et l’universalité du beau
  • 7e séance (4/4/2023) : Hannah Arendt et la banalité du mal

 

Séance du jour : Saint Augustin et la découverte de l’intériorité

Auteur : Augustin d’Hippone (354 – 430)

Texte : Les Confessions (394-401)

Enjeu : Rédifées entre 394 et 401, par un homme mûr qui s’est converti au christianisme et vient de perdre sa mère, les Confessions par lesquels Augustin s’adresse à Dieu pour se confesser « avec les mots de l’âme et le cri de la pensée » marquent bien plus que l’invention d’un tribunal moral où chacun devrait passer au crible ses faits et gestes : la découverte d’un nouveau continent philosophique et psychologique, celui de l’intériorité. Ou comment l’homme devient, au miroir de Dieu, une question pour lui-même.

 Extraits :

Livre X, Chapitre V

« C’est vous, Seigneur, qui me jugez. Nul homme ne sait ce qui est dans l’homme, sinon l’esprit de l’homme qui est en lui. Il y a cependant dans l’homme des choses que l’esprit même de l’homme, qui est en lui, ne sait pas. Mais vous, Seigneur, qui l’avez créé, vous savez tout de lui. Et moi, encore que devant vous je me méprise et me regarde comme cendre et poussière, je sais de vous quelque chose que j’ignore de moi-même. Nous voyons pour l’instant dans un miroir en enigme, et non pas encore face à face. C’est pourquoi, tant que je poursuis loin de vous mon voyage terrestre, vous ne m’êtes pas aussi présent que je le suis à moi-même. Pourtant je sais que rien ne peut vous souiller ; mais à quelles tentations ai-je ou n’ai-je pas la force de résister, je l’ignore. Mon espoir, c’est que vous êtes fidèle, que vous ne souffrez pas que nous soyons tentés au-delà de nos forces ; qu’avec la tentation vous nous donnez aussi le moyen d’en sortir pour que nous puissions la soutenir.

Je confesserai donc ce que je sais de moi, je confesserai aussi ce que j’en ignore, puisque ce que je sais de moi, je ne le sais que par votre lumière, et ce que j’en ignore, je l’ignore jusqu’à ce que mes ténèbres se changent en plein midi devant votre face.

 Livre X, Chapitre VIII

Je dépasserai donc cette faculté de ma nature, et me hausserai par degrés jusqu’à Celui qui m’a créé. Et j’arrive aux plaines, et aux vastes palais de la mémoire, là où se trouvent les trésors des images innombrables véhiculées par les perceptions de toutes sortes. Là sont gardées toutes les pensées que nous formons, en augmentant, en diminuant, en modifiant d’une manière quelconque les acquisitions de nos sens, et tout ce que nous avons pu y mettre en dépôt et en réserve, si l’oubli ne l’a pas encore dévoré et enseveli (…)

C’est en moi-même que se fait tout cela, dans l’immense palais de ma mémoire. C’est là que j’ai à mes ordres le ciel, la terre, la mer et toutes les sensations que j’en ai pu éprouver, sauf celles que j’ai oubliées ; c’est là que je me rencontre moi-même, que je me souviens de moi-même, de ce que j’ai fait, du moment, de l’endroit où je l’ai fait, des dispositions affectives où je me trouvait en le faisant ; c’est là que se tiennent tous mes souvenirs, ceux qui sont fondés sur mon expérience ou ceux qui ont leur source dans ma croyance en autrui (…)

Grande est cette puissance de la mémoire, prodigieusement grande, ô mon Dieur ! C’est un sanctuaire d’une ampleur infinie. Qui en a touché le fond ? Cependant ce n’est qu’un pouvoir de mon esprit, qui tient à ma nature : mais je ne puis comprendre entièrement ce que je suis. L’esprit est donc trop étroit pour s’étreindre lui-même ? Et où donc passe ce qu’il ne peut comprendre de lui ? Serait-ce hors de lui et non en lui ? Mais comment ne le comprend-il pas ? Cette idée me remplit d’étonnement et je suis frappé de stupeur. Les hommes s’en vont admirer les cimes des montagnes, les vagues énormes de la mer, le large cours des fleuves, les côtes de l’Océan, les révolutions des astres, et ils se détournent d’eux-mêmes !

LIVRE X, Chapitre XXXIII

Voilà où j’en suis ! Pleurez avec moi et pleurez pour moi, vous qui éprouvez dans vos cœurs de vertueuses inclinations, sources de bonnes œuvres. Car vous qui ne les connaissez point, vous êtes insensibles à tout cela. Mais vous, Seigneur mon Dieu, exaucez-moi, jetez un regard sur moi, voyez-moi, ayez pitié de moi et guérissez-moi. Me voilà devenu pour moi-même, sous vos yeux, une question. Et c’est là précisément mon mal ».

Conférence

Infos

  • 13 décembre 2022
  • mardi, 20:00 à 21:30

Contact event manager

1 2 3 4

  • Tarif normal

    12 €